Imaginez un 1-contre-1 avec deux des meilleurs joueurs de l’histoire, d’un côté Magic Johnson et de l’autre Michael Jordan, sur demi-terrain, dans une salle bondée de Las Vegas, alors qu’ils étaient au sommet de leur art, en 1990. Cet événement, nommé le The King of the Court, aurait pu déterminer qui des deux légendes était la meilleure en 1-contre-1. Ce rêve aurait pu devenir réalité.

” J’en ai eu l’idée. Nous avons proposé ce que nous voulions faire et beaucoup de personnes ont contacté Michael, et nous avons décidé de donner suite à ce projet. “ Magic Johnson

Le match consistait en deux mi-temps de 15 minutes chacune, proposé en pay-per-view et disputé au Caesars Palace. Le prix pour le vainqueur aurait été d’un million de dollars et l’argent en jeu autour de cet événement, colossal. A l’époque Magic avait 30 ans et Jordan 27 et les deux camps étaient intéressés par ce choc de titans.

” Il y avait beaucoup de discussions à ce sujet et les deux joueurs semblaient vraiment intéressés. “ Rod Thor, ancien GM de Chicago qui a drafté Jordan avant de devenir vice-président de la ligue.

” Je pense qu’il est fort possible que cela se produise. Je pense que c’est fort possible. Il y a encore beaucoup de personnes passablement opposées, mais je ne vois pas ça être empêché par une bataille juridique. “ Jordan

Michael Jordan se voyait déjà vainqueur

” Je ne veux pas paraître prétentieux, mais je dois admettre que j’aurais un avantage car je suis un peu plus rapide et je peux utiliser peut-être un peu plus d’armes que lui. “ Jordan

Mais le projet a eu des bâtons dans les roues. Tout d’abord la NBA ne voulait pas soutenir ce match, mis en place d’abord pour l’argent qu’il générerait grâce aux paris. David Stern avait même appelé Magic en personne pour lui demander de ne pas le faire. Puis le syndicat des joueurs est aussi allé contre ce projet, ce qui n’est pas surprenant puisqu’à l’époque l’ennemi de Jordan, Isaiah Thomas était à la tête du syndicat.

” Je pense que cela créé un précédent regrettable.

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur basket-infos.com