Si le concours de dunks a perdu de son prestige d’antan, il a été marqué au cours de son histoire par des acrobaties mémorables, dont voici une sélection non exhaustive (et forcément subjective).

Michael Jordan avec son trophée, en 1988. (Andrew D. Bernstein/NBA/Getty Images)

Spud Webb, 1986

Vainqueur : Spud Webb(Atlanta)
Autres participants : Dominique Wilkins (Atlanta), Terence Stansbury (Indiana), Gerald Wilkins (New York), Jerome Kersey (Portland), Paul Pressey (Milwaukee), Roy Hinson (Cleveland), Terry Tyler (Sacramento)

Personne n’avait vu venir Spud Webb. Pas même le tenant du titre, Dominique Wilkins. Malin, le chétif rookie (1,70m) avait même laissé croire à son coéquipier à Atlanta qu’il ne prenait pas le concours au sérieux. À l’époque, un cinquième de son revenu annuel était pourtant en jeu à Dallas, où il avait vu le jour en 1963. Le public était entièrement acquis à la cause de cet arrière élastique, récupéré par les Hawks après que Detroit, qui l’avait drafté, l’avait abandonné dans la nature. Sans doute ses concurrents auraient-ils dû se méfier, Webb restant aujourd’hui le plus petit vainqueur de l’histoire du concours. Son plus beau dunk ? Difficile de les départager, tant c’est sa taille, plus que ses acrobaties, qui a marqué. Retenons le dernier, avec ce rebond plein de maîtrise et cette finition dos au cercle, la tête au niveau du filet.

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur www.lequipe.fr